FNE LR s’oppose au projet de la société ARKOLIA Energies, qui menace d’artificialiser 400 ha sur la commune du Cros (Larzac) au nom de la transition énergétique. Pour être réellement écologiques, les projets d’énergies renouvelables ne doivent en aucun cas aggraver l’artificialisation des espaces naturels et agricoles, d’autant plus lorsqu’ils abritent une biodiversité remarquable. Le potentiel de développement du photovoltaïque sur des sites déjà artificialisés ou dégradés étant plus élevé que les objectifs à atteindre, concilier la transition énergétique et les autres objectifs de la transition écologique est possible, mais demande de sortir des logiques financières à courte vue.