Victoire importante du collectif Oxygène contre le projet de zone commerciale de Décathlon, à Saint Clément de Rivière

Après une longue mobilisation, le collectif Oxygène a enfin obtenu une victoire contre le projet anciennement nommé “village Oxylane”, reconverti en “lotissement multiactivités” et porté par Décathlon sur une zone de terres agricoles et naturelles aux abords de la métropole de Montpellier, sur la commune de Saint Clément de Rivière (Hérault).

Ce collectif créé depuis plus de trois ans, réunit treize associations locales opposées au projet dont deux appartenant au mouvement France Nature Environnement : ACNAT-LR et SOS Lez Environnement.

Porté par SOS Lez Environnement sur la base d’une expertise naturaliste réalisée par ACNAT-LR en 2015-2016, le recours contestait la légalité du permis d’aménager délivré en raison de l’insuffisance de l’étude d’impact environnementale, avec, notamment, la présence d’une dizaine d’espèces protégées qui n’avaient pas été signalées, l’absence de dérogation pour la destruction d’espèces protégées, et un intérêt particulier de la zone pour pas moins de 16 espèces de Chauves-souris, mal pris en compte.

Jeudi 15 février, le tribunal administratif de Montpellier a annulé le permis d’aménager en raison de l’absence de prescriptions spéciales permettant de préserver la zone de chasse principale des chauves-souris, toutes protégées.

Toutefois, Décathlon garde la possibilité de présenter un permis modificatif pour ce projet… ce qu’il a d’ores et déjà annoncé vouloir faire. Bien que le sérieux du travail des associations soit enfin reconnu, la bataille contre l’artificialisation des terres agricoles périurbaines continue donc pour le collectif !

Plus d’information sur la page du collectif Oxygène